125 000 personnes en France sont atteintes de paralysie cérébrale

0 0
Read Time:2 Minute, 56 Second

Que savoir de la paralysie cérébrale, de ses causes et ses conséquences ?

La paralysie cérébrale est un mal qui fait beaucoup de victimes. Les enfants, en particulier les nouveau-nés sont les plus fragiles et les plus vulnérables. Si vous souhaitez en savoir plus sur cette maladie, cet article vous renseigne davantage sur ses causes et les traitements qui existent.

La paralysie cérébrale : qu’est-ce que c’est ?

La paralysie cérébrale est en fait un nom employé pour désigner les troubles du développement, de la posture et du mouvement, auteur de limitations d’activité. Alors que cette maladie touche environ 2 nouveau-nés sur 1000, en France, c’est plutôt en moyenne 125 000 personnes qui en sont atteintes. Ceux qui en courent le plus grand risque sont les nouveau-nés ayant un poids en dessous de la moyenne.

Les types de paralysie cérébrale

La paralysie cérébrale est beaucoup plus vue en tant que syndrome congénital. Cependant, elle peut aussi se montrer après la naissance. On distingue la paralysie cérébrale acquise de celle qui est héréditaire. La dernière résulte d’une erreur se produisant lors du développement du fœtus ou d’une difficulté au moment de l’accouchement même. A contrario, la première est une lésion cérébrale issue d’une chute, d’une infection cérébrale, etc.

Les causes de la paralysie cérébrale

Beaucoup pensent que le manque d’air au cours de l’enfantement est la principale cause de ce mal. Il est vrai que ce facteur influe, mais pas totalement. En fait, il y a différents types de cellules nerveuses qui se constituent et s’hivernent pour aller se loger à leur place respective dans le cerveau. Les erreurs se produisant lors de ce processus très compliqué sont souvent à la base de la paralysie cérébrale.

Lire :   Formation Vieillissement des personnes handicapées, en situation de handicap

Plusieurs autres facteurs peuvent également être à l’origine de ce mal. Parmi ceux-ci, on note principalement les facteurs à risque qui ne sont pas à négliger. Il s’agit de :

  • la présence d’une infection au niveau de la mère, durant la grossesse ;
  • l’exposition à des substances toxiques dans l’utérus ;
  • l’existence d’une incompatibilité sanguine avec la mère.

Un faible indice d’Agpar, des convulsions dans la petite enfance et un accouchement compliqué sont autant de facteurs étant aussi à la base d’une paralysie cérébrale.

Traitement de la paralysie cérébrale

Il est vrai qu’il n’existe pas de traitement curatif pour s’en débarrasser. Toutefois, il y a quelques méthodes que vous pouvez appliquer pour soigner ce mal.

Traitement chirurgical

Ce traitement a pour but de réduire les séquelles physiques occasionnées par ce type de pathologie. Il ne soigne pas automatiquement la cause principale, mais il permet de rendre meilleure la qualité de vie des patients.

Traitement de kinésithérapie

Ce type de traitement aide à avoir un bon résultat quand il est bien pratiqué et administré au moment opportun. Il soulage la victime de ses maux et lui procure aussi une meilleure qualité de vie.

En définitive, retenez que la paralysie cérébrale est un mal qui survient au niveau du cerveau. Si vous, votre enfant ou l’un de vos proches en est atteint, il existe quelques traitements à employer sous médication pour vivre une vie paisible.

Autres articles sur le handicap :

About Post Author

Michel canaille

Information Nouvelle Aquitaine
Happy
Happy
0 %
Sad
Sad
0 %
Excited
Excited
0 %
Sleepy
Sleepy
0 %
Angry
Angry
0 %
Surprise
Surprise
0 %