Protéger un oiseau discret, l’Œdicnème criard en Poitou-Charente.

Protéger un oiseau Œdicnème en Poitou-Charente-min
0 0
Read Time:3 Minute, 54 Second

Tout récemment, des mobilisations générales ont été initiées par des associations environnementales pour la sauvegarde de l’Œdicnème criard.

La sensibilisation met en place un plan d’action pour la protection de cette espèce d’oiseaux considérée comme en voie de disparition. Une étroite collaboration avec les agriculteurs de la région périphérique reste inévitable pour la réussite du programme. Dans cette rubrique, une analyse approfondie du mode de vie de l’Œdicnème criard est indispensable.

Ce qui permet d’établir des bases de données servant à guider toutes les interventions à faire par toutes les parties prenantes.

Sommaire

L’Œdicnème criard, un oiseau migratoire saisonnier

L’Œdicnème criard est le type d’oiseau qui préfère se loger dans des habitats secs et caillouteux. Un endroit ensoleillé et offrant une visibilité panoramique reste le mieux placé dans le choix de son espace de vie. L’Œdicnème criard est ainsi appelé à cause de son cri qui s’apparente à celui des « Courlis ». Il mène un mode de vie semi-nocturne. C’est pourquoi il est difficilement repérable en cours de journée.

En revanche, l’oiseau est très bruyant en période d’été. Il fait entendre souvent des airs plaintifs durant la nuit. Il comporte un plumage cryptique brun clair imprégné des stries dorsales noires. Cet aspect lui est particulier selon le magazine des agriculteurs : https://www.fermeduplateau.fr/, et l’aide à se dissimuler dans les cultures. Il se retrouve à travers toute l’Europe, l’Afrique du Nord et le Sud-ouest asiatique durant le printemps. Plus précisément, sa reproduction se trouve dans les plaines agricoles de Poitou-Charentes. En hiver, il se déplace vers l’Afrique à l’issue de la période de nidification. L’Œdicnème reste avant tout un oiseau migratoire saisonnier.

Des engagements pour la préservation de l’Œdicnème

Très prochainement, presque toutes les forces vives disponibles vont se rapprocher des agriculteurs dans les plaines agricoles de Poitou Charente. Ce sont, en fait, des bénévoles, des salariés et des stagiaires qui font partie des associations environnementales en faveur de la protection de l’Œdicnème criard. Avec le soutien de la Ligue pour la protection des oiseaux (LPO) de la région et du groupe ornithologique des Deux-Sèvres et de Charentes Nature, les agriculteurs de la région ont pu participer à la réalisation du programme.

Sachant que les œufs pondus dans les cultures de printemps sont vulnérables et que les exploitants agricoles doivent être informés des indications à suivre pour les préserver. La mise en place des balisages permet de guider les paysans au moment des travaux agricoles. En agissant de la sorte, tout le monde évite, à tout moment, la destruction intempestive des nids installés dans les parcelles de tournesol ou de maïs.

Des réalisations dans la mise en œuvre du programme

Grâce aux plans de repérage fournis par toutes les parties prenantes à la bonne réalisation du projet, 500 couples ont été décelés avec facilité. Parallèlement à cette action de cadrage, pas moins de 90 unités de nids ont été sécurisées avec l’usage du dispositif de balisage. À titre informatif, le nid est fabriqué, parfois, au ras du sol en terrain dégagé. Dans cette position, l’adulte aurait la possibilité de repérer tous éventuels prédateurs. Au moindre danger comme une intrusion, il aura le temps de se camoufler avec ses progénitures.

Le plumage de l’oiseau lui offre cette spécificité de camouflage. Sachez également que 29 autres types d’oiseaux ont été découverts par des ornithologues dans le cadre du programme national « Œdicnème criard ». Ce qui fait que le suivi des effectifs d’Œdicnème lors des migrations post nuptiales sur le site de reproduction est d’une importance capitale. L’analyse sommaire de tous ces déplacements migratoires autorise une meilleure appréhension de leurs modalités de fonctionnement.

Des structures d’appui pour l’initiation du projet

Divers organismes environnementaux et des structures administratives se sont ralliés pour mener à bien la mise en place du projet. Outre la Ligue pour la protection des oiseaux de Poitou Charente, il y a lieu également de mentionner le Groupe Ornithologique des Deux-Sèvres et de Charentes Nature. Le soutien de la région Nouvelle-Aquitaine, du département de la Vienne, de Pigeon Granulats et de la Dreal ou de la «  Direction régionale de l’environnement, de l’aménagement et du logement » Nouvelle – Aquitaine ne laisse pas indifférents tous ceux qui sont concernés de près ou de loin par la mission de protection. Il en est de même pour la Communauté d’Agglomération de La Rochelle, de Léa Nature et de 1 % for the planète.

 

Autres articles

About Post Author

Marc Muret

Marc Muret | Un professionnel de l'information sur internet avec le site Poitou Charente. J'anime l'équipe de journalistes pour la rédaction des contenus et développe l'image du site internet pour lequel je travaille
Happy
Happy
0 %
Sad
Sad
0 %
Excited
Excited
0 %
Sleepy
Sleepy
0 %
Angry
Angry
0 %
Surprise
Surprise
0 %
Marc Muret

A lire aussi :

Protéger son téléphone avec une coque robuste pour Samsung ou Iphone...

Combien coûte une assurance voyage ?

Quand souscrire une assurance voyage ?

Comment bien choisir une coque anti chocs pour son téléphone ?

Pourquoi changer les serrures de sa nouvelle maison ?

5 secrets pour concevoir des étiquettes personnalisées qui se démarque...