Yves Wespisser : Refroidir les data center avec une solution révolutionnaire

Yves Wespisser : Refroidir les data center
0 0
Read Time:5 Minute, 0 Second

Yves Wespisser : Le refroidissement des machines est indispensable

Il y a là un contresens évident : afin de limiter l’utilisation du support papier, les entreprises doivent conserver leurs données de manière digitale et procéder à des échanges dématérialisés.

Or, la quantité de ces données étant amenée, du fait du développement de ces structures, à devenir exponentielle, il faut compter sur la présence de plus en plus de data center.  Or, ceux-ci, du point de vue écologique, sont une véritable catastrophe, ce qui minimise l’importance de viser le zéro papier. C’est la raison pour laquelle Yves Wespisser n’a pu qu’approuver l’émergence de la solution proposée par lmmersion4, une entreprise suisse.

Yves Wespisser :  Quel est l’impact des data center au niveau écologique ?

C’est en fait un cercle vicieux. Du fait de la transition numérique, les entreprises sont soumises à une plus forte digitalisation des pratiques. Dans les faits, elles doivent déjà assumer le fait de proposer la facturation électronique. Cela concerne toutes les entreprises, y compris les plus petites, dès lors qu’elles sont assujetties à la TVA. Ces dernières n’ont que quelques années pour s’y résoudre (2025) et la mettre en place, sachant que certaines autres accusent un retard certain.

La loi sur la transition numérique vise à rendre les entreprises plus compétitives entre elles, non seulement au niveau national, mais également européen et mondial. Une ambition qui parle forcément à Yves Wespisser qui est un homme d’affaires averti. Plus elles vont gagner en compétitivité, plus elles auront de données à traiter et à stocker. Cependant, cela présente un revers de médaille effrayant en termes d’écologie.

Les data centers sont énergivores à plusieurs niveaux. Ces lieux physiques de stockage génèrent beaucoup de chaleur. Il ne faut cependant pas que la température excède les 100°. Pour maintenir une température propice au matériel informatique, il faut utiliser des climatiseurs géants. La consommation électrique est donc importante et cela va empirer d’ici à 2025. Pour refroidir les systèmes les data centers utilisent également des milliards de litres d’eau, sachant qu’elle commence à manquer, un peu partout sur la planète à cause du réchauffement climatique.

Lire :   Tout savoir sur l'estimation de la valeur d'un bien immobilier

Un constat fait par Immersion4 et approuvé par Yves Wespisser qui a voulu en savoir plus sur l’huile miraculeuse fabriquée par l’entreprise et qui pourrait changer la donne en matière écologique, mais aussi rendre un immense service à toutes les entreprises concernées.

Yves Wespisser apporte son soutien à cette green IT ?

Yves Wespisser est un homme qui travaille dans la finance. Dans ce domaine, mieux vaut avoir un certain flair concernant le potentiel d’un projet. Et celui d’Immersion4 était énorme. Yves Wespisser ne s’y est pas trompé, car la société suisse a reçu de nombreux prix et a bénéficié d’une grosse levée de fonds. Ce succès n’est pas usurpé car elle est susceptible de changer le monde des data center et par extension, des entreprises.

Immersion4 a en effet créé un fluide dans lequel on peut immerger les serveurs, afin qu’ils restent toujours à 37°. Il faut bien entendu que ces derniers soient étanches, ce qui se voit de plus en plus.

La chaleur qui émane d’eux est récoltée dans ce fluide et peut être transformée en énergie durable et stable. Cela signifie qu’il serait possible, outre de venir à bout des inconvénients des data center, de tirer bénéfice de ces derniers en créant une énergie qui pourrait être utilisée à des fins de chauffage domestique. En utilisant des pompes à chaleur, par exemple.

Les climatiseurs qui étaient auparavant utiles pour refroidir les serveurs et les ordinateurs, généraient beaucoup de poussière, soit un élément qui peut endommager le matériel informatique. Avec le fluide d’immersion4, il n’y pas d’émanation de poussière et pas de nuisances électromagnétiques pour les êtres humains. Les climatiseurs peuvent disparaitre.

Yves Wespisser voit en outre tout le potentiel pour les entreprises. Car si ces dernières devaient recourir à une solution de data center externalisé, cela ne sera plus nécessaire avec Immersion4. Les caissons de rafraichissement peuvent se commander en plusieurs tailles ou en nombre pour répondre à tous les besoins. Il est donc possible de stocker ses données au sein de l’entreprise, avec un minimum de place.

Entre le prix demandé pour la prestation de stockage, le coût du rafraichissement, le fluide d’Immersion4 pourrait diminuer les coûts de plus de 90%.

Des nouvelles technologies  plus vertes, c’est donc possible, et avec Immersion4, elles méritent bien le nom de Green IT, ce qui n’est pas actuellement le cas, dans la plupart des situations.

Les entreprises intéressées comme l’a pu l’être Yves Wespisser n’ont qu’à regarder le petit film présentant la solution d’Immersion4 sur Youtube pour comprendre combien les data center impactent sur l’écologie. Le constat dressé seulement pour l’année 2016 est édifiant. Sachant que les entreprises depuis quelques années ont évolué, ce bilan doit être encore pire en 2022. Il est plus que temps de réagir.

Lire :   Immobilier : il faut en moyenne 24 000 euros d’apport pour investir en Nouvelle-Aquitaine

Les structures sont de plus en plus enclines à œuvrer pour la planète, mais force est de constater que rien ne les y aide.

En effet, la loi de finances 2020 enjoint les entreprises et les collectivités à trouver des solutions pour rendre le digital plus vert, alors que c’est le gouvernement même qui les pousse à se développer et donc être de plus en plus tributaires des nouvelles technologies.

Un cercle pervers qui découragerait n’importe quel entrepreneur qui se soucie un peu du devenir de la planète comme cela peut être le cas d’Yves Wespisser.

Pour lui, en tout cas, le futur des entreprises ne peut pas s’envisager sans Immersion4. Savoir qu’il s’agit d’une innovation suisse ne peut que le pousser à être encore plus enthousiaste. De quoi le suivre dans cette belle avancée dans le domaine de la green IT.

En savoir plus Yves Wespisser

About Post Author

Marc Muret

Marc Muret | Un professionnel de l'information sur internet avec le site Poitou Charente. J'anime l'équipe de journalistes pour la rédaction des contenus et développe l'image du site internet pour lequel je travaille
Happy
Happy
0 %
Sad
Sad
0 %
Excited
Excited
0 %
Sleepy
Sleepy
0 %
Angry
Angry
0 %
Surprise
Surprise
0 %
Marc Muret