Quelles différences entre les fournisseurs d’énergie historiques et les alternatifs ?

fournisseurs énergie historiques ou alternatifs
0 0
Read Time:4 Minute, 26 Second

Title : Énergie :
Desc :

L’ouverture du marché aux fournisseurs d’énergie alternatifs, autrement dit en dehors de EDF et GDF Suez (maintenant appelé Engie), a offert l’opportunité aux consommateurs de faire jouer la concurrence et parfois de trouver des solutions bien moins chères. Quelles sont les principales différences entre ces fournisseurs d’énergie historiques et les solutions alternatives ? Est-ce fastidieux de changer de contrat ? Toutes vos questions trouveront réponses dans notre dossier spécial.

Que dit la réglementation au sujet des tarifs ?

Concentrons-nous tout d’abord sur les fournisseurs d’énergie historiques. Il faut savoir que leur tarification est réglementée par la Commission de régulation de l’énergie (aussi appelée CRE) qui fait une première proposition. Celle-ci est ensuite validée et fixée par le ministère en charge de l’Énergie.

EDF et Engie ne sont pas directement responsables des prix appliqués. Les tarifs sont actualisés chaque année pour le réseau d’électricité. Et pour le gaz, cette mise à jour se fait une fois par mois.

Les fournisseurs alternatifs quant à eux fonctionnent autrement puisqu’ils peuvent appliquer des prix moins élevés que la base du kwh d’EDF. En pratiquant des tarifs aussi compétitifs, ils permettent à leurs clients d’économiser 5 à 10% sur la facture totale ! Leclerc Energie, Mint Energie, Eni, Total Direct Energie… Ces exemples de fournisseurs d’énergie sont donc totalement indépendants de l’État.

Pour mieux comprendre la différence entre les fournisseurs historiques et les alternatifs, il est nécessaire de bien distinguer le rôle de chacun.

  • Les groupes historiques sont aussi des producteurs. En somme, ils détiennent des infrastructures qui permettent la production d’énergie comme c’est le cas par exemple avec les centrales nucléaires pour l’électricité.
  • Les fournisseurs alternatifs sont essentiellement des intermédiaires qui rachètent l’électricité produite et se chargent de l’acheminer jusqu’aux domiciles des consommateurs.

Mais la loi a changé

Allons-nous vers une fin des tarifications réglementées pour les énergies ? Oui ! Depuis novembre 2019, la loi Énergie et Climat a mis un terme aux tarifs fixes pour les offres de gaz et d’électricité. Les nouveaux contrats, souscrits depuis cette date, ne font plus l’objet de tarifs réglementés.

Lire :   Le concept des Bougies avec un Bijou dedans

Toutefois, tous les contrats ayant débuté avant ce changement gardent les mêmes spécificités jusqu’au 30 mai 2023. Au-delà, les consommateurs seront amenés à choisir une autre offre disponible sur le marché des fournisseurs d’énergie.

Les coûts qui entrent en jeu

Pour mieux comprendre le tarif de l’énergie en France, il est intéressant de lister les coûts qui sont pris en compte. Il y a :

  • Le process d’acheminement ainsi que le coût du pétrole et du gaz
  • La procédure d’approvisionnement et de commercialisation
  • Les frais de stockage et de transport
  • Le réseau de distribution sur l’hexagone

Chacune de ces étapes induit forcément un certain coût et tout ce déroulement se répercute sur les tarifs appliqués.

Alors que certains consommateurs préfèrent rester fidèles aux distributeurs historiques, d’autres n’hésitent pas à se renseigner sur un comparatif des meilleurs fournisseurs d’électricité pour faire des économies sur les frais mensuels. Tout l’enjeu des fournisseurs alternatifs est là : proposer le même service mais faire faire des économies aux usagers.

Comment sont fixés les tarifs des entreprises alternatives ?

En pratique, ces fournisseurs alternatifs n’ont pas le droit d’appliquer les tarifs réglementés. Toutefois, ils peuvent s’en référer pour mettre en place leurs offres commerciales. Il existe 3 types de tarification :

Les tarifs indexés

Ces prix varient de la même manière que les tarifs réglementés. En résumé, ces offres commerciales assurent une réduction en pourcentage par rapport aux fournisseurs historiques. Le tarif appliqué varie alors proportionnellement en fonction de l’évolution des tarifs réglementés.

Les tarifs fixes

Ici, il s’agit d’une grille tarifaire qui n’évolue pas. Un point de référence est appliqué au moment de la souscription et restera identique pendant toute la durée du contrat.

Les tarifs libres

Comme leur nom le laisse à penser, ces prix sont susceptibles de varier à n’importe quel moment. Seule condition : respecter un mois de préavis.

Lire :   3 choses à savoir avant de découvrir le festival Nao Cong

Comment changer de fournisseur d’énergie ?

Vous avez comparé les offres et trouvé la formule qui correspond à votre budget et à votre mode de vie ? Sachez que changer de contrat de fourniture d’énergie est une procédure très simple.

Vous pouvez tout à fait quitter votre contrat actuel et choisir le fournisseur de vos choix et ce, sans frais. Pour se faire : signez votre nouveau contrat tout simplement. Cette signature entraîne automatiquement la résiliation du contrat actuel. Il n’y a pas de démarches supplémentaires prévues et surtout, vous ne subissez pas de coupure.

Que penser des offres dites vertes ?

Et si vous choisissiez une offre verte ? La production d »électricité et de gaz avec des énergies renouvelables se développe toujours plus. Cette énergie verte est créée à partir de ressources naturelles comme l’eau (les centrales hydrauliques), le vent (les éoliennes) ou encore le soleil (les panneaux photovoltaïques). Il est difficile de s’assurer que 100% de votre consommation sera verte, néanmoins en choisissant un fournisseur plus éco-responsable vous soutenez les producteurs d’énergie renouvelable qui mettent en place des dispositifs pour réduire leurs impacts sur l’environnement.

L’année 2009 a marqué la fin du monopole des fournisseurs d’énergie historiques. Cette étape a permis l’émergence d’offres concurrentes, moins chères et tout aussi performantes pour permettre aux consommateurs de réduire le montant de leur facture annuelle… Un vrai point fort même si aujourd’hui, encore de nombreux usagers conservent leur contrat d’énergie chez EDF et Engie.

 

About Post Author

Michel canaille

Information Nouvelle Aquitaine
Happy
Happy
0 %
Sad
Sad
0 %
Excited
Excited
0 %
Sleepy
Sleepy
0 %
Angry
Angry
0 %
Surprise
Surprise
0 %